Petits défauts à corriger

Lors des entraînements sur piste, les entraîneurs observent fréquemment de mauvaises pratiques.

Celles rapportées ici sont sans gravité, mais il en va de l’intérêt individuel, comme de l’intérêt commun, d’y remédier.

1) Pas d’engagement de séance de VMA sans préparation complète

Il n’est pas rare de voir un athlète s’engager avec retard sur la piste (sans avoir le temps de participer à la préparation physique avec l’entraîneur) et se lancer directement dans les séries de VMA.

Cette pratique est dangereuse (risque de blessures)

Recommandation : s’engager dans la série à vitesse limitée, puis accéder graduellement au % de VMA indiqué pour la séance. En fin de séance, effectuer éventuellement 1, 2 ou 3 séries supplémentaires au bon % de VMA pour compenser les séries « d’échauffements ».

2) Tenir son couloir

Sur des épreuves inférieures ou égales à 400 m (300 m à Léo Lagrange) vous pouvez démarrer sur les couloirs 2, 3 ou 4 qui sont en décrochement. Mais dans ce cas, il est obligatoire de rester dans son couloir pour respecter la bonne distance de l’épreuve.

3) Apprendre à se relayer

Contre l’habitude observée de courir en « paquet » pour les mêmes niveaux de VMA, il est plus efficace de courir en relais des deux manières suivantes. Pour les séries courtes, deux athlètes de VMA équivalentes peuvent alterner le départ en tête. Pour les séries plus longues, des relais successifs peuvent être opérés sur une même distance mais en se relayant toujours par la droite.

4) En cas de dépassement par un groupe

Une erreur couramment observée est de se rabattre d’un côté ou de l’autre pour laisser passer un groupe d’athlète en passe de vous doubler. Cette pratique est susceptible d’engendrer une collision car le groupe « poursuivant » ne peut anticiper vos réactions intempestives.

Recommandation : si vous sentez l’arrivée rapide d’un groupe qui va vous dépasser, il est simplement recommandé de tenir sa ligne.

5) En fin de série, ne pas s’arrêter sur la ligne d’arrivée

Recommandation : la ligne d’arrivée franchie, continuez à dérouler sa foulée sur son couloir en réduisant graduellement la vitesse.

6) Ne pas prendre froid

En fin de série, quelle que soit la température, ne pas rester statique sans protection. Il est nécessaire de se couvrir (au minimum) d’un coupe-vent pour ne pas prendre froid.

Ce contenu a été publié dans Conseils. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.