Boucles Chevillaises – 15 juin 2013

On oublie chevilly-Larue!

Pas de record aujourd’hui, et j’en suis même très loin : je dois être vers 38’10…

Je suis déçu car je n’ai pas trop compris ce qui a cloché en fin de course (à part le dernier km, j’en reparlerai), si le parcours était plus rude, ou si j’ai eu un vrai coup de mou. Je passe aux 5km en 18’12, puis aux 6km après une côte à peu près identique à celle de Houilles, en 21’47. Les jambes, bien que commençant à fatiguer, me paraissaient bonnes. Bref, je me dis donc que tout va bien et je me voyais déjà dire fièrement à Dominique que, pour une fois, je n’étais pas parti trop vite….!
Et là, je ne sais pas trop… car on n’a plus eu de marquage au sol jusqu’au 9è kilomètres, où j’arrive à ma grande (mauvaise) surprise en 33’50 ! Certes dans les 3km en question ils nous ont fait traverser des parkings de zones commerciales avec des rampes en épingle à cheveux, dont une où j’ai terminé en glissade pas très contrôlée, et avec un vent très changeant et très sensible, mais en tout cas je n’avais pas l’impression d’avoir levé le pied, et surtout pas le sentiment de faire plus de 4′ au kilomètre. Bref, je me dis que 3’10 pour faire le dernier km, c’est chaud, mais je suis prêt à l’avaler tambour battant pour, au moins, être proche du temps de Nogent. Sauf que… le dernier kilomètre est une sorte de jeu de piste dans le parc départemental : on tourne autour des arbres, on passe des bosses, on passe sous une cabane de jeu pour enfant, le tout sur sol très mou voire sable… Ils ne nous font pas monter sur le toboggan, mais c’est pas loin. Bref, 4’20 » (à peu près), malgré je crois un bon sprint final sur 200 mètres où j’allonge ma foulée et je dépose le concurrent qui s’accrochait à mes talons (sentiment assez agréable, je dois l’avouer…). C’est je crois ma seule consolation, personne ne m’a doublé à partir du 3 ou 4è kilomètre.
PLACE NOM PRENOM CAT TEMPS
6 Cossart Etienne SEM 00:38:13
Ce contenu a été publié dans Résultats 2013-14. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.